Jessica Niles, soprano

La soprano américaine Jessica Niles est une interprète introspective aux multiples facettes qui combine sa passion pour l’expression et la connectivité à travers la musique avec son intérêt pour l’art interprétatif de l’acteur chanteur. En tant que chanteuse d’art musical dramatique, son répertoire s’étend du répertoire standard d’opéra, d’oratorio et de chanson à la musique de chambre et à la création de nouvelles œuvres. Formée à la méthode Physical Viewpoints d’Anne Bogart, une technique qui sert de support à la réflexion et à l’action sur le mouvement, le geste et l’espace créatif, Niles est souvent mise en scène dans des interprétations uniques d’œuvres standard. Sa mise en scène et son interprétation de la cantate Aminta e Fillide de Haendel en 2018 avec le maestro Christie à la Morgan Library & Museum ont été saluées par la critique, ce qui a conduit à une tournée européenne continue de l’œuvre avec Les Arts Florissants, avec des représentations récentes au Théâtre de la Reine au Château royal de Versailles, au Musée des Impressionnismes de Giverny et au Festival Castell de Peralada.

Reconnue particulièrement pour son interprétation du répertoire baroque, Niles est souvent soliste avec l’ensemble de musique ancienne Les Arts Florissants de William Christie et Paul Agnew, se produisant lors du 40e Festival annuel Dans les Jardins de William Christie et lors du Festival de Printemps 2020 (virtuel) et 2021 des Arts Florissants. À New York, ses collaborations l’ont amenée à présenter une fusion du Messie de Händel et une nouvelle chorégraphie avec la compagnie de danse Alessandra Corona Performing Works, la première à New York d’une version multimédia d’Israël en Égypte de Händel avec MasterVoices au Carnegie Hall, et la première de l’opéra de chambre Gawain and the Green Knight de Doug Balliett avec l’ensemble baroque ACRONYM. Niles diversifie sa perspective dramatique en tant qu’assistante du directeur du City Lyric Opera dans leur production de The Medium et en tant qu’actrice, compositrice et directrice musicale de la Columbia University School of the Arts dans leur production de As You Like It de Shakespeare.

Diplômée de la Juilliard School (Pre-College’15, BM’19, MM’21), Niles a reçu des prix prestigieux pour son leadership et ses réalisations vocales, dont le Peter Menin Prize, le William Schuman Prize, la Kovner Fellowship et le Gaddes Career Award de l’Opera Theatre of St. Niles est également lauréate du Juilliard Vocal Arts Honors Recital 2020, où elle a été sélectionnée pour présenter son récital Mignon de Goethe/Emily Dickinson avec la pianiste collaboratrice Gracie Francis. Pendant son séjour à Juilliard, Niles a organisé et présenté deux récitals complets : “folk & hymns : from Brahms to Meredith Monk” et “dramatic chamber works : from Handel to Juilliard contemporaries”, et a participé aux séries SongFest, ChamberFest et Liederabend de Juilliard. En 2018, Niles a commandé et créé The Opposite of Loneliness : A Chamber Piece de B. Wenzelberg pour soprano et quatuor à cordes, et a jumelé l’œuvre en récital avec le Quatuor à cordes n° 2 de Schoenberg. Adepte des nouvelles œuvres dramatiques, Jessica Niles travaille en étroite collaboration avec des compositeurs pour créer de nouveaux opéras, des cantates sacrées et des cycles de chansons.

Dans le répertoire lyrique, ses rôles principaux à Juilliard comprennent le rôle-titre de Teseo de Händel, Armida de Rinaldo de Händel, Zerlina de Don Giovanni de Mozart, Eurydice d’Orphée aux Enfers d’Offenbach, Une Matelote d’Hippolyte et Aricie de Rameau, Anne Page de Die lustigen Weiber von Windsor de Nicolai et The Angel de The Burning Fiery Furnace de Britten. Niles a interprété Susanna dans Le nozze di Figaro de Mozart sous la baguette de Jane Glover au Festival de musique d’Aspen, et a repris le rôle susmentionné de Mozart et le premier rôle de Julia Bullock dans Fire Shut Up In my Bones de Blanchard à l’Opera Theater of St. Louis. Parmi ses autres engagements, citons des récitals, des cours de maître et les rôles d’Adina dans L’elisir d’amore et de Julie Jordan dans Carousel de Rodgers & Hammerstein à la Chautauqua Institution. En concert, Niles a interprété la première à New York de la cantate russe “Chimes” de Gavrillin avec Cantori New York au National Sawdust et l’Echo Soprano dans l’Oratorio de Noël de Bach avec le Cecilia Chorus au Carnegie Hall. Louée pour l’intensité “étincelante” de sa voix et de son caractère, son interprétation d’Armida dans Rinaldo de Haendel dirigée par le maestro Nicholas McGegan en 2019 au Alice Tully Hall sera reprise au Festival international Händel de Göttingen, en Allemagne, en 2021.