Perspectives Musiques remercie ses Partenaires 2023/24

ENTRE
FRERES

VE 8 MAR 2024
19h45

Salle Faller
La Chaux-de-Fonds

Marc Pantillon piano

Christophe Pantillon violoncelle

Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Douze variations pour violoncelle et piano
sur un thème de Haendel, de l’oratorio
« Judas Maccabée » (1796)

Ludwig van Beethoven
Sonate pour violoncelle et piano en la majeur op. 69
(1807-1809)

Richard Strauss (1864-1949)
Sonate pour violoncelle et piano en fa majeur op. 6
(1883)

Concert sans pause.
Fin prévue vers 21h.

Quand la musique touche à l’universel

Pour se mettre au diapason printanier, c’est à un concert où domine la tonalité majeure que Perspectives Musiques vous convie.

« See the conquering hero comes ». L’oratorio Judas Maccabée de Haendel célèbre une victoire militaire, d’où le caractère triomphal du thème sur lequel Beethoven compose ses douze variations. Mais avant toute considération extra-musicale, que ce soit dans ses variations ou dans la grande sonate qui suit, Beethoven écrit ici des pages portées par un humanisme et une universalité plus indispensables que jamais.

Il y bientôt 25 ans, c’était en l’an 2000, Christophe et Marc Pantillon jouaient les trois premières sonates pour violoncelle et piano de Beethoven, parmi lesquelles figure l’opus 69, la grande. C’était à la Chapelle catholique chrétienne, rue de la Chapelle à La Chaux-de-Fonds, dans une série qui se nommait alors « Les concerts de la Chapelle ». Peu de temps avant, la pianiste Edith Fischer interprétait à la Salle de musique une mémorable intégrale des Sonates pour piano du même Beethoven. Elle sera en concert à la Salle Faller le 8 juin prochain. Les planètes semblent alignées. Marc Pantillon et Edith Fischer partagent la même passion pour le Maître de Bonn, à qui ils vouent un amour sans limite. Ils appartiennent tous les deux sans conteste à la lignée des grands beethoveniens.

C’est âgé de 19 ans que Richard Strauss compose sa sonate opus 6. Il y a du Schumann bien sûr ici. Pourtant on sent déjà un esprit tout à fait indépendant, élégant, capricieux, une façon plus audacieuse de moduler, autant de traits qui placeront le compositeur parmi les plus grands. Marc apprécie particulièrement le jeune Strauss, il retrouve dans l’opus 6, dans les Lieder aussi, la passion du Don Juan, poème symphonique écrit quelques années plus tard par le compositeur allemand.

Sur le premier manuscrit de la Sonate en fa majeur, Richard Strauss ajouta un vers du poète autrichien Franz Grillparzer, qui dit en substance :

La musique, éloquente,
est en même temps silencieuse.
Muette au sujet de l’individu,
Elle nous donne l’univers entier.

C’est la toute première fois que Christophe et Marc jouent ensemble ce chef-d’œuvre. il est fort probable que nous percevrons, que nous recevrons cette entente profonde entre frangins, cette respiration commune, cette communion émouvante à l’heure des retrouvailles.

Annulation du concert du 16 avril 2024
SERENADE-Orchestre de chambre de Lituanie

Cher Public,

En raison d’une situation défavorable ne permettant plus la venue de l’Orchestre de Chambre de Lituanie dans de bonnes conditions, nous devons nous résoudre, à notre grand regret et en dépit de tous les efforts déjà consentis, à annuler le concert du 16 avril.

Nous nous excusons pour le désagrément et nous réjouissons de vous retrouver à la salle Faller du Conservatoire de musique neuchâtelois, avenue Léopold-Robert 34 à La Chaux-de-Fonds, vendredi 8 mars (Christophe & Marc Pantillon, violoncelle et piano) et samedi 8 juin (Edith Fischer, piano).

Avec nos remerciements pour votre compréhension et pour votre confiance.

Cordialement,

Perspectives Musiques