Jean Rondeau,
clavecin & direction

Décrit comme « l’un des interprètes les plus naturels que l’on puisse entendre sur une scène de musique classique actuellement » par le Washington Post, Jean Rondeau est un véritable ambassadeur de son instrument. Son talent exceptionnel et son approche du répertoire pour clavecin ont été salués par la critique, le désignant comme l’un des principaux clavecinistes actuels.

Jean Rondeau a fait récemment ses débuts au Wiener Konzerthaus en jouant un récital solo dans un programme Bach et Scarlatti. Il fait également ses débuts au Konzerthaus de Dortmund, retourne à la Philharmonie de Cologne et joue le Concerto Champêtre de Poulenc à la Philharmonie d’Essen. Rondeau poursuit également ses diverses collaborations avec ses partenaires de musique de chambre, qui comprennent plusieurs récitals en duo avec le luthiste Thomas Dunford et des concerts en tant que membre actif des ensembles Nevermind et Jasmin Toccata. Il se produit également avec l’ensemble Jupiter et tourne son projet Bach Dynasty avec son propre ensemble, play-conducting.

Jean Rondeau est signé chez Erato en tant qu’artiste exclusif, où il a enregistré plusieurs albums consacrés à la musique ancienne, qui est au cœur de son identité musicale. Son premier album, Imagine, avec des musiques de J. S. Bach, est sorti en janvier 2015 et a reçu le Choc de Classica et la reconnaissance de l’Académie Charles Cros. Son deuxième enregistrement chez Erato, Vertigo (Diapason d’Or), rendait hommage à deux compositeurs baroques de sa France natale : Jean- Philippe Rameau et Joseph-Nicolas-Pancrace Royer. Son troisième album, Dynastie, explore les concertos pour clavier de Bach et de ses trois fils les plus célèbres : Wilhelm Friedemann, Carl Philipp Emanuel et Johann Christian. Il joue et dirige depuis le clavecin sur cet album. Son album solo consacré à la Sonate de Scarlatti a remporté le Diapason d’Or de l’année 2019. En mai 2020, Jean sort « Barricades » en duo avec le luthiste Thomas Dunford et en mai 2021 « Melancholy Grace », deux albums salués par la critique.

Jean Rondeau est également chef d’orchestre : il dirige régulièrement le Kammerorchester Basel et le Concerto Köln, et a également dirigé l’Orchestre Philharmonique de Radio France et le KammerOrchestra de Stuttgart.

La musique nouvelle est également importante pour Jean Rondeau. En 2018, il a joué la première mondiale (commande de la BBC) de Furakèla d’Eve Risser pour clavecin solo au BBC PROMS et aborde également la nouvelle musique en tant que compositeur lui-même. En 2016, Jean Rondeau a composé sa première partition originale pour un film, Paula de Christian Schwochow, dont la première a eu lieu au Festival du film de Locarno 2016.

En plus de ses engagements en tant que soliste, récitant et chef d’orchestre, Jean Rondeau donne régulièrement des masterclasses à travers le monde. Cette saison comprend des masterclasses à la Royal Academy of Music et d’autres engagements d’enseignement passés comprennent l’Académie de Gstaad et l’Université de Hong Kong.

Jean Rondeau a étudié le clavecin avec Blandine Verlet au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, puis s’est formé au continuo, à l’orgue, au piano, au jazz et à l’improvisation, et à la direction d’orchestre. Il a complété sa formation musicale à la Guildhall School of Music and Drama de Londres. En 2012, il est devenu l’un des plus jeunes interprètes à remporter le premier prix du concours international de clavecin de Bruges (MAfestival 2012), à l’âge de 21 ans.

Crédits photographiques :
© Shura Rusanova