LUDWIG VAN B.

DI 4 DEC 2022

17 h – 19 h 30
Salle de musique / avenue Léopold-Robert 27, La Chaux-de-Fonds

Nicolas Altstaedt violoncelle

Alexander Lonquich piano

“Depuis que nous avons joué le cycle avec Alexander, il fait partie de notre vie, et je ne veux pas passer ma vie sans Beethoven. Il nous fait découvrir tellement d’espaces et de dimensions en nous-mêmes dans notre esprit, dans l’être humain, qu’on ne pourrait découvrir sans lui.

Il se dirige vers des endroits où nous ne sommes pas encore allés, des abysses, des endroits étranges et lointains, où personne ne pourrait vous emmener.”

Nicolas Altstaedt

“Le jeune Beethoven avait une très forte personnalité. Il y a peut-être une influence venant de Haydn, de Mozart, mais c’est vraiment un Beethoven au sommet dès les premiers instants.”

Alexander Lonquich

LUDWIG VAN B.

Nicolas Altstaedt, violoncelle
Alexander Lonquich, piano

Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Intégrale des Sonates pour violoncelle et piano

Sonate n° 1 en fa majeur op. 5 n° 1
Sonate n°  2 en sol majeur op. 5 n° 2
Sonate n° 3 en la majeur op. 69

Pause

Sonate n° 4 en do majeur op. 102 n° 1
Sonate n° 5 en ré majeur op. 102 n° 2

Le double CD « Beethoven complete works for fortepiano and violoncello », qui inclut en plus des cinq sonates au programme du concert les cycles de variations, est paru en 2020 chez le label Alpha Classics. Nicolas Altstaedt a tenu à enregistrer sur un instrument à cordes de boyau, un Guadagnini de Piacenza daté de 1749, et avec un archet classique. Alexander Lonquich joue sur un pianoforte, et non sur un piano moderne comme lors du concert « Ludwig van B. ».

« Durant la première écoute de l’enregistrement discographique des Sonates pour violoncelle et piano de Beethoven par Nicolas Altstaedt et Alexander Lonquich, j’ai été saisi, bien incapable de deviner exactement pourquoi, juste saisi. J’ai réalisé ensuite qu’une des raisons, au milieu de cent autres, de la puissante émotion qui se dégage de leur interprétation est une pulsation d’une régularité extraordinaire, à laquelle seules une technique et une virtuosité exceptionnelles permettent d’accéder à ce point.

L’intégrale est entrée dans ma vie très tôt. Je me souviens encore des murs qui m’entouraient alors, de la lumière qui pénétrait l’espace de la pièce. C’était un coffret du Club français du disque. En le ressortant de ma bibliothèque, j’ai dû chercher le nom des deux interprètes, le pianiste Pierre Sancan et le violoncelliste André Navarra, pourtant pas des moindres à l’époque. Seule une reproduction de la signature du Maître de Bonn est visible sur le coffret – et ce n’était pas la place qui manquait avec les vinyles – un autre temps !

Simultanément aux Concertos pour piano n° 2 et 4 du compositeur avec Wilhelm Kempff, j’ai commencé par adorer la troisième sonate, l’opus 69, en la majeur, comme peut adorer un enfant, le premier thème du premier mouvement, d’une douceur qui me rassurait. Depuis ce moment, Beethoven ne m’a plus quitté. Si le tourbillon de la vie me l’a parfois fait un peu oublier, quelque part à l’intérieur de moi, sa musique a toujours murmuré son chant de courage et de bravoure. Il est un géant, bien sûr, un géant immense mais, paradoxalement, je me suis toujours senti très proche de lui, comme d’un ami.

Quand il nous entraîne dans ses contrées de silence et de nouveauté, auxquelles appartient par exemple l’Adagio con molto sentimento d’affetto de l’op 102 n° 2, c’est toujours en nous prenant par la main, avec des restes de connu, comme pour nous rassurer, nous aider à le suivre. Nous sommes déjà ailleurs mais nous ne nous en sommes pas encore aperçus.

Beethoven nous donne confiance. Sa musique s’adresse, peut-être plus que toute autre, à notre cœur, au cœur de l’humanité. L’heureuse perspective de la partager dans la merveilleuse acoustique de la Salle de musique de La Chaux-de-Fonds me laisse dans un mélange d’impatience et d’excitation. »

Frédéric Eggimann

EROS, THANATOS AND THE SUN

MA 14 FEV 2023

19 h 45 – 21 h 45
Salle de musique / avenue Léopold-Robert 27, La Chaux-de-Fonds

Ariane Haering

Pascal Auberson

Gaspard Glaus

pianos, keyboard, sampler et voix

Ariane Haering
Pascal Auberson
Gaspard Glaus

EROS, THANATOS AND THE SUN

Eros, Thanatos and the Sun est un clin d’oeil à la vie, à l’amour, à la mort.

Entremêlement de nos notes, de nos rythmes, de nos mots et de nos maux, perdus que nous sommes dans le labyrinthe infernal des possibles, à la recherche de ce fil d’Ariane qui donnera un sens à nos diversités.

LE SACRE DU PRINTEMPS

SA 11 MARS 2023

19 h 45 – 21 h 45
Salle de musique / avenue Léopold-Robert 27, La Chaux-de-Fonds

Lucas & Arthur Jussen pianos

LE SACRE DU PRINTEMPS

Wolfgang Amadeus Mozart
Sonate pour deux pianos en ré
majeur KV 448

Franz Schubert
Lebensstürme op. 144, D 947 pour piano à quatre mains

Maurice Ravel
La Valse

Igor Stravinski
le Sacre du Printemps, pour deux pianos

HOMMAGE A AURÈLE NICOLET

VE 12 MAI 2023

19 h 45 – 21 h 45
Salle de musique / avenue Léopold-Robert 27, La Chaux-de-Fonds

Emmanuel Pahud, flûte

Kolja Blacher, violon

Jennifer Stumm, alto

Jens Peter Maintz, violoncelle

Christine Schomsheim, clavecin

Emmanuel Pahud, flûte
Kolja Blacher, violon
Jennifer Stumm, alto
Jens Peter Maintz, violoncelle
Christine Schomsheim, clavecin

HOMMAGE À AURÈLE NICOLET

Emmanuel Pahud est indissociable de l’amitié en musique, celle qui l’unit à ses quatre collègues, mais aussi à celui qui fut son professeur, Aurèle Nicolet, dont la curiosité sans fin s’exprime à travers le programme du concert, de Bach à Boulez, de Mozart à Widmann.

Jean-Sébastien Bach
Sonate en trio extraite de l’Offrande musicale en ut mineur pour flûte, violon et continuo BWV 1079, dite Sonata sopr’il soggeto Reale a traversa, violino e continuo

Pierre Boulez
Mémoriale pour flûte solo

Jean-Sébastien Bach
Suite anglaise n° 2 en la mineur BWV 807

Joseph Haydn
Trio n° 1 pour flûte, violon et violoncelle en ut majeur Hob. IV : 1, dit Trio de Londres

Ludwig Van Beethoven
Trio à cordes n° 3 en sol majeur op. 9 n° 1 

Jörg Widmann
Petite Suite pour flûte (option avec violoncelle et gong) (2016)

Wolfgang Amadeus Mozart
Quartet pour flûte et trio à cordes en ré majeur KV 285 

GRIGORY SOKOLOV

VE 2 JUIN 2023

19 h 45 – 22 h
Salle de musique / avenue Léopold-Robert 27, La Chaux-de-Fonds

Grigory Sokolov
piano

La jeune pianiste Alexandra Dovgan, 14 ans au moment de son récital Perspectives Musiques le 15 juin 2021, et l’immense Grigory Sokolov devaient initialement se produire durant la même saison 2020/21. Près de six décennies les séparent, un talent inouï et une profonde admiration réciproque les réunit.

Programme à venir